Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 00:38

hypnogramme.jpg

 

Ces derniers jours, les journaleux nous martèlent que trop dormir est dangereux. A les lire et les entendre, il faut impérativement dormir 7 heures, ni plus ni moins.
 
AFP : "Dormir sept heures par nuit, pas plus, pas moins, pour éviter l'infarctus"
RTL : "Dormez sept heures par nuit pour éviter l'infarctus"
France Soir : "Trop dormir pourrait tuer"
Le Parisien : "Dormir plus ou moins de 7 heures par nuit est mauvais pour le coeur"
Le Point : "Combien d'heures faut-il dormir pour éviter l'infarctus ?"
L'Express : "Dormir sept heures pour éviter l'infarctus"
Le Télégramme : "Dormir trop longtemps comporte aussi des risques"
Elle : "Mieux vaut dormir sept heures par nuit"
etc etc

L'origine ? Une étude publiée dans le numéro du 1er août de la revue Sleep.

La réalité ? Dans le cadre d'un questionnaire de santé portant sur 30 000 sujets représentatifs de la population adulte américaine, les auteurs ont trouvé une association statistique significative entre une durée de sommeil s'écartant de la moyenne de 7 heures, et la survenue de maladies cardio-vasculaires (angine de poitrine, infarctus, accident vasculaire cérébral). Ceci a été déterminé par analyse en régression logistique tenant compte des autres facteurs de risque (âge, sexe, tabagisme, poids, activité physique etc).
 
Mais le défaut ou l'excès de sommeil par rapport à la moyenne n'est pas un facteur causal. C'est un facteur de risque. Un marqueur. On observe simplement qu'il existe un peu plus de problèmes vasculaires chez les personnes dormant moins ou plus que la moyenne statistique.
Seulement un peu plus, hein, ça n'a rien d'une fatalité.
Et surtout, les auteurs précisent donc qu'ils n'ont pas d'explications. L'utilité de cette observation réside dans un aspect prédictif, impliquant par exemple une surveillance accrue et une action sur les autres facteurs de risque.
 
Peut-être le manque de sommeil dû aux conditions de vie peut-il déséquilibrer l'organisme. Mais on ne voit pas en quoi une durée de sommeil supérieure à la normale provoquerait en soi des maladies cardio-vasculaires. Elle ne prédit d'éventuels troubles que si elle est en rapport elle-même avec d'autres facteurs de risque.
 
Donc ne nous fions pas, en matière de santé comme pour le reste, à ce que diffusent des journalistes mal informés ou mal comprenants !
 
Dormons tout notre saoul dès que nous le pouvons !
 
Non mais des fois !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Paul - dans Allo - docteur
commenter cet article

commentaires

champs 29/09/2015 02:07

Enfin une personne qui prend le problème sous d'autres aspects.

En effet certains journaux et pseudo scientifiques disent que dormir plus de 8h ou moins de 5h tue, ou du moins raccourci la vie.
Mais par exemple moi qui suis un grand dormeur depuis divers problèmes je ne dors presque plus et me couche souvent à 4h du matin parfois même des nuits blanches, mais c'est parce que j'ai des problèmes qui m'affectent grandement et qui me rongent que je dors si peu... les conséquences viendront de cela...

J'ai connu une femme qui formait peu (entre 4 et 5h par nuit) et qui était toujours en pleine forme, un sommeil très réparateur rapidement... donc on voit bien que 2 personnes qui dorment peu le font pour des raisons différentes et avec des conséquences différentes.

A l'inverse des gens dorment beaucoup (10,11h par "nuit")aussi parce qu'ils peuvent avoir des problèmes dans leur vie (ca parait étrange mais ca arrive), ou parce qu'ils ont une nature ainsi faite, et comme précédemment leurs problèmes de santé viendront je pense plus du pourquoi ils dorment beaucoup que du fait de dormir beaucoup.