Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 02:55
 
 
Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents guignols dans leurs bagnoles
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré
 
L'Amaury Sport Organisation, la société organisatrice du Paris-Dakar (qui devait être cette année le Lisbonne-Dakar), annule in extremis le rallye because menace terroriste en Mauritanie.
 
Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents couillons dans leurs camions
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré
 
C'est une décision dangereuse : pour un peu, ça rendrait Al Qaïda sympathique.
 
Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents blaireaux sur leurs motos
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré

(Renaud, 1991)

 
En tout cas pas d'inquiétude : le 23ème Marathon des Sables, prévu fin mars dans le Sahara marocain, a lieu suffisamment au nord pour ne pas être compromis.
  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

l'Hydroptère 03/03/2008 17:42

Ceci commentaire est une réponse à cet article illisible trouvé sur un site  qui l'est encore plus. http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-13318130.html Est-ce la nature des hommes...que de se balader avec indifférence devant les êtres en souffrance?Cette phrase montre que c'est de l'art. L'oeuvre a provoqué une réflexion en vous. Mais apparemment, pas suffisamment.À propos d'ART ----- Message d'origine ----De : ElleÀ : Plein de gens, dont moiEnvoyé le : Lundi, 3 Mars 2008, 13h58mn 53sObjet : là où la connerie dépasse les limites de l'artBonjour à tous,Voilà, je viens d'être passablement remuée par les mœurs d'une galerie d'art et surtout ceux de l'artiste qui y a exposé : Guillermo Vargas Habacuc.C'est très simple, je vous résume les faits: "l'artiste" a déniché un chien errant, l'a attaché a un des murs de la galerie, et l'idée a été de le laisser mourir de fin et de soif pour voir "l'évolution" de l'œuvre. Voilà. Et ils ont appelé ça de l'art, et du coup il est même invité à répéter ça à la biennale de Centroamericana de Arte de 2008.Au cas où vous doutez de cette horrible absurdité, elle est visible sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=O6vP8CgTonQ.Si vous voulez l'en empêcher, ce serait sympa de signer la pétition ci-dessous qui a reçu déjà pas mal de signatures et elle se fait en 2 secondes chrono. J'espère sincèrement qu'elle a va pouvoir porter ses fruits, parce que j'ai beau avoir fait l'histoire de l'art, être très ouverte par rapport à l'art contemporain, il y a des limites a ne pas dépasser me semble t'il, à vous de juger.http://www.petitiononline.com/13031953/ A+----- Réponse ----De : MoiÀ : ElleEnvoyé le : Lundi, 3 Mars 2008, 17h26mn 00sObjet : RE: là où la connerie dépasse les limites de l'artEnvoyer un mail pareil, je crois que c'est se mettre du côté où la connerie dépasse la connerie. À choisir, je préfère encore le côté de la connerie qui dépasse l'art, parce que là, il est au moins question de faire réfléchir les gens.Le camp de la connerie qui dépasse la connerie, je pense que c'est l'interlocuteur principal de Guillermo Habacuc Vargas. À cet interlocuteur, on adresse un reproche d'autant plus gros qu'on sait qu'il ne sera ni perçu ni compris. Celui du cynisme inconscient et de l'indécence. Celui de la stupidité qui se permet de s'indigner, d'utiliser le mot "génocide" pour parler d'un pauvre clebs qui serait quand même mort dans la rue (Stop Animals Genocid - Début de VICTOIRE Contre GUILLERMO HABACUC, sur stop.animals.genocid.bleublog.ch). Celui d'envoyer des mails en chaîne et de signer des pétitions. Celui de faire parler d'un chien, d'un animal, alors que des humains crèvent de faim, alors que des gens sous-payés fabriquent loin de nos yeux les objets qui nous permettent d'avoir le mode de vie que nous menons, alors que l'opinion publique se fout relativement de ce qui se passe au Darfur (200 000 morts). La liste pourrait être mieux choisie et beaucoup plus longue.Pendant quelques minutes, j'ai pensé envoyer ce mail à toutes les adresses à côté desquelles je figurais. Puis je me suis dit que tu pourrais percevoir ça comme déloyal. Pourtant, je crois que l'un des buts de l'art peut être de faire réfléchir. Et à mes yeux, je n'ai rien fait d'autre que ce qu'on attendait de moi en tant que lecteur et spectateur à distance de l'œuvre.Bisous