Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 23:17

 

Amis lecteurs, dès aujourd'hui sur votre blog préféré une vidéo qui va rester dans les annales : M'sieur Sarkozy ce matin au Guilvinec sur BFM TV. J'ai eu du mal à la mettre en ligne, vu que chaque fois que je la visionne, le SAMU doit intervenir pour me réanimer et me remettre la mâchoire en place rapport au dépassement du seuil critique d'hilarité.
 

 

Avec derrière, Michel Barnier qui a l'air de penser : « T'as voulu venir faire le malin ? Eh ben t'y es ! »

Le pire, c'est que ça ne me rend pas Son Altesse Nicolas 1er particulièrement antipathique.


La question à mille euros est : de quoi donc l'a traité le pêcheur en colère pour mettre notre hyperprésident encore plus en colère que lui ?
Est-ce que ça a rapport avec, euh, les annales ?

Ou est ce que ça a rapport avec la future-ex-M'ame Sarkozy ?

En tout cas, les différentes vidéos des interventions de M'sieur Sarkozy au Guilvinec le montrent toutes d'humeur plutôt tendue.
Il est vrai que se faire lourder par bobonne après lui avoir fourni l'alibi pour montrer qu'elle n'était pas qu'une potiche, ça peut jouer sur les nerfs.

Il devait pas avoir plus que ça envie de venir, mais un conseiller a dû lui laisser entendre, avec raison, que les mobilisations de marins-pêcheurs peuvent salement dégénérer. Z'ont quand même incendié le Palais de Justice de Rennes, monument historique (le Parlement de Bretagne), en février 1994.

Bon, d'accord les marins-pêcheurs bretons sont un peu relous. Pis demander à brûler du gasoil pour continuer à dépeupler l'océan, c'est pas forcément tip top.
Attention, hein, je parle pas des petits patrons-pêcheurs bretons artisanaux genre chalutiers côtiers, ferait bon voir qu'on dise du mal de mes ancêtres maternels. Mais c'est pas simple, y en a qui sont passé du stade artisanal au stade industriel, ça a même pu être une condition de survie au prix de surendettements pour faire face non seulement à la diminution de la faune maritime, mais aussi à l'ouverture du marché sur l’étranger et aux pressions de la grande distribution. Enfin bon...

 
Notre hyperprésident est à l'heure où je mets en ligne aux Tazunis. On espère qu'il a retrouvé son calme. Une autre vidéo circule déjà sur le web (je vous en fais grâce), il s'agit de l'émission "60 Minutes" de CBS, enregistrée début octobre et diffusée fin octobre, où, sur une question de la journaliste-vedette concernant les rumeurs de divorce, Nicolas 1er enlevait oreillette et micro et quittait sèchement le plateau.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires