Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 21:25
Mes chers compatriotes,
 
Sûr de la défiance du peuple tout entier, je fais à la blogosphère le don de ma personne pour atténuer son bonheur.
 
Bon, eh bien je crois que c'est assez bien parti.
 

En fait, je refais mon blog. On va dire que le précédent était une version bêta. De toute façon il y avait peu de choses, 3 articles non moins bêta que je republie ici histoire de pouvoir le clore proprement, la blogosphère est suffisamment encombrée comme ça.

Celui-ci a pour adresse "Zone Pazenn". Pourquoi ?

Pazenn désigne une zone de météo marine. Ces zones sont tout simplement destinées à savoir de quel endroit de la mer on cause lors des prévisions de météo marine.
Pour info, il s'agit d'une zone située au large du golfe de Gascogne,  baptisée ainsi lors de la dernière modification du découpage des zones marines "large" de Manche et d'Atlantique en février 2002, dans un souci d'harmonisation des zones et de leurs dénominations avec les pays voisins

(http://rerollea.perso.cegetel.net/voileespace/vie-du-bureau/infos-origine-zones-marines.pdf)

Le terme "Pazenn" a été retenu parce qu'il signifie "marche" en breton, au sens de "province frontière" d'un état, "confins" d'un pays.
En effet, cette zone englobe les limites du plateau continental au sens géophysique (la pente continentale ou talus continental, "marche d'escalier" entre le plateau continental et la plaine abyssale, en l'occurrence un bout de la "marge armoricaine" et un bout de la "marge celtique") comme au sens juridique (la limite de la Zone Economique Exclusive de la France).

  

 

Donc, voici pourquoi "Pazenn" :

 

- C'est un nom qui n'est pas déjà pris parmi les adresses d'"Over-blog" (sinon j'aurais tout simplement mis "Jean-Paul")

 

- C'est un nom breton, je suis originaire de Bretagne, la terre d'origine fait partie de l'identité d'un individu.

 

- J'ai des marins côté moman (mon grand-père) et côté popa (un grand-oncle), les racines familiales font partie de l'identité d'un individu (une identité abstraite, hein, parce que l'élément marin et moi, ça fait deux).

 

- J'ai toujours été vaguement fasciné depuis tout petit par les bulletins de météo marine, avec leur côté ritualisé sous forme d'un enchaînement de formules, leur côté hermétique pour l'auditeur lamba, et leur côté un peu effrayant quand le vent se lève et que la mer enfle. Tenez par exemple les prévisions à cette heure pour Pazenn : « Sud-Ouest 7 à 9, mollissant secteur Ouest 6 à 7 en milieu de nuit, fraichissant Sud-Ouest 6 à 8 lundi matin. Violentes rafales. Mer très forte à grosse. Pluie et averses. » On comprend quand même qu'il vaut mieux rester dans sa cabine.

 

- La signication de "territoire frontière" est pleine de promesses, tant il me semble évident que les domaines de la réflexion ou de l'activité humaines ne progressent jamais autant que lorsqu'on leur apporte l'éclairage d'autres domaines.

 

- Last, but not least, JE NE SUIS "PAS ZEN". Au sens de tranquille, serein, cool, qu'on donne communément à ce terme par analogie à l'état d'esprit supposé du moine bouddhiste méditant en position du lotus. L'informatique m'exaspère (elle m'en veut personnellement, c'est cliniquement prouvé). La télévision globalement m'exaspère. La plupart des médias d'une façon générale m'exaspèrent. Le bougisme, les modes frénétiques, les objets conçus pour ne pas durer, la multiplication des produits de consommation m'exaspèrent. La multiplicité et la complexité des interfaces, qu'elles soient technologiques ou organisationnelles, dans la société actuelle, m'exaspèrent. Et puis tout ce qui marche de travers dans la vie quotidienne m'exaspère, et vu que l'univers entier s'est ligué contre moi pour que tout marche toujours de travers -c'est archiprouvé-, comment voulez-vous que je sois zen ? Et lorsque les choses par miracle ne vont pas de travers, je sais que tôt ou tard un truc va foirer, et vous voudriez que je sois zen !?

 

Les trois articles suivants viennent donc de mon blog bêta, je les remets là pour pas gâcher, dame, c'est que je suis pas du genre à jeter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Paul - dans zone.pazenn
commenter cet article

commentaires

Claudie Baloy 18/12/2008 19:32

commentaires, commentaires..... j'aurai aimé en lire de votre part sur la nouvelle équipe du Crac, vous savez les hommes et les femmes qui critiquent les autres de ne pas avoir fait, ou trop fait ... Bref, des animaux sans les hommes ....ou alors très peu, justes ceux qui aiment les regarder vivre naturellement.  On peut rêver un instant  !!! C'est bientôt Noël, enfin c'est ce que l'on me dit, alors j'ai une pensée toute particulière pour tous ces animaux qui souffrent , juste parce que des hommes se croient supérieurs, serais-je pessimiste dans ce monde infernal de terriens ????

fabie dudu 10/01/2007 22:11

Tant de discours, ça donne envie de causer aussi. C'est curieux ton rapport avec les machines. Moi c'est tout le contraire. J'ai l'impression que tout finit toujours par fonctionner. C'est évidemment que je louvoie et contourne probablement tout obstacle que j'aperçois. Je dois faire pas mal de gymnastique pour passer au travers .. mais je ne m'en souviens jamais. Finalement ça marche. Et c'est tant mieux, sinon, quelle angoisse. Sans doute un rapport à l'existence. D'un autre côté, quand ça marche, tout roule tout seul et on finit par s'ennuyer et se sentir tout vide. C'est malin, même pas content.